Forum consacré à l'univers de Professeur Layton. Vous pouvez vous renseigner sur les jeux, le film, ou même discuter avec des fans ! Vous pouvez également créer et lire des créations littéraires et graphiques ! Bienvenue sur FPL !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~ Bienvenue sur FPL, Invité ! ~
~ Nous sommes le Sam 26 Mai 2018 ~
~ Aujourd'hui, le forum a 2472 jours, il contient 1930 sujets, 142 catégories/forums et 139057 messages ! Nous sommes 260 membres et le dernier membre enregistré est SuperLocosto ! ~

 

 %Sexe Intentions%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ewie Juurya Dove.
*Ushuu Hime* #Bloody Witch#
Partenaire officielle d'Izaya
avatar

Féminin Age : 18
Date de naissance : 05/07/1999
Date d'inscription : 09/08/2013
Localisation : Devant le gameboard de Juurya mwahaha °^°
Emploi/loisirs : J'aime embêter les ptits humains en buvant du JDP avec Iza!! Emplois actuels et/ou passés: Chef de file des homonumbers, amante de Clive, idôlatrice d'Izaya, disciple de Livaï et élève de Beato.
Humeur : It's a beautiful day outside ~

MessageSujet: %Sexe Intentions%   Sam 20 Déc 2014 - 18:40

J'ai hésité à faire une fiche dessus parce que c'est un peu délicat, mais j'ai tellement aimé ce film, au point de le voir deux fois en 3 jours, que je ne peux pas faire impasse dessus. Rien qu'au titre vous êtes prévenus, c'est assez olé olé, même si la plupart des gens sur ce forum ont été perverti depuis longtemps Razz


Et c'est parti. Sexe Intentions, de son nom original Cruel Intentions, est un film américain dramatique réalisé par Roger Kumble. Sorti en 1999, il est largement inspiré du roman de Laclos, Les Liaisons Dangereuses.

L'histoire se déroule à Manhattan au sein de la haute bourgeoisie américaine, quelque temps avant la rentrée scolaire.
Kathryn Merteuil, étudiante populaire et très respectée d'une grande université américaine, reçoit Madame Caldwell et sa fille, Cécile, pour préparer la rentrée de l'adolescente dans cet établissement de renom. Elle a en réalité décidé de se venger de son ancien petit ami, Kurt Reynolds, nouvellement épris de Cécile Caldwell. Pour ce faire, elle demande de l'aide à son demi-frère par alliance, Sebastian Valmont.


Kathryn et Sebastian se sont également engagés sur un pari concernant Annette Hargrove, jeune fille ayant témoigné dans un magazine de son désir d'attendre un homme de qui elle serait réellement amoureuse pour sa première expérience sexuelle. Sebastian doit la dépuceler pour gagner. L'enjeu du pari est suffisamment important pour que Sebastian accepte de le relever : si Kathryn gagne, elle obtient la voiture de Sebastian – un coupé Jaguar XK140 de 1956 –, si elle perd, elle devra s'offrir à lui.
Tout le film tourne autour des motivations plus ou moins vertueuses des personnages, leurs sentiments et les schémas de manipulations entre Kathryn et Sebastian.

Vala vala. Pour les personnages, je risque de spoiler un peu, mais pour ceux qui connaissent la trame des Liaisons Dangereuses, y a rien à craindre. C'est-à-dire que chaque personnage a sa face cachée et c'est justement lorsque celle-ci est dévoilée qu'ils sont le plus intéressants.


On commence par le meilleur personnage de ce film à mes yeux, j'ai nommé Sebastian Valmont, joué par Ryan Phillippe. Séduisant et manipulateur, sa vie tourne autour de deux choses: le sexe et la descente aux enfers de ses victimes. Rien que dans la scène d'exposition du film, il réussi à nous embrouiller, mais son côté "salaud" est révélé dès les premières minutes. Il a plusieurs facettes: le garçon perdu qui supplie son psy de l'aider, l'infâme salopard qui regarde cette même psy péter un câble à travers une vitre après qu'elle ait appris qu'il couchait avec sa fille parce que les honoraires étaient trop chers, le serial fucker qui en a marre des petites filles énamourées de bonnes familles, le séducteur chaud bouillant qui fait du genou à sa demi-soeur par alliance, le manipulateur obsédé par sa réputation et les moyens de la faire valoir, le fils de bonne famille bien élevé qui écrit son journal intime, le dragueur à des niveaux de culot plus ou moins élevés, le professeur d'aptitudes nocturnes... il est vraiment tout terrain Valmont. Tellement que même lorsqu'il sort son visage de jeune homme transi d'amour et fait des pieds et des mains pour que la fille qu'il aime revienne vers lui, on se demande toujours s'il est sincère ou pas. Mais vu comment il sombre dans le désespoir vers les deux-tiers du film, on a tendance à penser que oui. La vérité c'est que malgré son passé frauduleux, Sebastian est celui qui cède le plus facilement à ses sentiments et c'est pour cette raison qu'il est considéré comme le jouet de Kathryn. Ce personnage est parfait dans chacun de ses traits de caractères, du début à la fin. Surtout à la fin en fait.



Voici la véritable méchante de l'histoire, une garce, une vraie garce, une manipulatrice qui ne connaît pas de limites, une fille dont l'organe génital est aussi corrompu que le compte en banque de sa mère, si je puis m'exprimer ainsi. Mesdames et messieurs applaudissez Kathryn Merteuil jouée par Sarah Michelle Gellar!
Ce personnage est juste grandiose, s'il n'est pas mon préféré dans le film c'est parce que sa rupture psychologique n'est pas assez exploitée à mon goût. Elle ne possède que trois faces, mais que-ce qu'elle les joue bien! D'abord, il y a la fille de bonne famille bien sous tous rapports dont le seul amour est Jésus, qui conseille les mères désespérées et prend sous son aile les petites cruches qui entrent dans le vrai monde, celle qui occupe un poste important dans l'université où vont tous les personnages à la fin du film. Ensuite, celle que l'on voit le plus longtemps, la salope manipulatrice sans coeur qui couche avec tout ce qui a un pénis et adore briser les relations avec l'aide de son demi-frère tout en le rendant accro en le chauffant à mort, celle qui se moque des sentiments qu'un être humain peut éprouver et qui tourner tout le monde en bourrique. Mais alors, TOUT LE MONDE. C'est elle qui tire les ficelles, et même après les avoir brisées (sans mauvais jeu de mot), elle vous tient encore dans ses filets. Arrive alors la Kathryn un tout petit peu humaine, celle qui se fait larguer pour des écervelées, celle dont la plus grande peur est qu'on préfère l'amour d'une autre à son corps, celle qui verse une larme et une seule en 97 minutes de film, au moment où elle paye enfin pour toutes ses magouilles. Parce que oui, fallait bien qu'on les lui rende, et croyez-moi, même si la scène en elle-même n'est pas brutale psychologiquement, on se doute qu'elle en chie après. Et ça c'est juste trop bien 8D ce personnage est vraiment vraiment explosif, et si sa face fragile était plus développée, il n'en serait que plus complexe. Seulement, il ne faut pas qu'elle ait l'air trop humaine non plus.




Je vous présente enfin l'objet du pari cruel de ce film: Annette Hargrove jouée par Reese Whiterspoon. Annette est la fille du nouveau directeur de l'école et vient de je ne sais quelle ville/quartier des Etats-Unis. C'est une jeune fille bien élevée, bien sous tous rapports (pour devrai, contrairement à Kathryn) qui explique dans un magazine pourquoi elle préfère se réserver pour "le grand amour", même si elle a déjà un petit ami. Elle pour quelques temps chez Helen Rosemond, la tante de Sebastian, et fait l'objet du pari entre ce dernier et Kathryn; au début elle compte ne pas se laisser faire, car elle a été prévenue des mauvaises tendances du jeune homme par un(e) mystérieux(euse) informateur(trice), mais peu à peu, malgré elle, elle finit par tomber sous le charme de Sebastian. C'est le personnage naïf et faible d'esprit par excellence, mais elle tente tout de même de rester fidèle à ses convictions, et on la prend en sympathie lorsque l'heure de se souffrance vient et qu'elle fait tout pour s'éloigner de Sebastian, tandis qu'il fait tout pour la retrouver. C'est beau, c'est triste, c'est romantique, elle a trahi son voeu de chasteté (ouais bon, elle est pas marié non plus, mais c'est cette situation) pour découvrir l'amour, et la vie lui joue un sale tour juste après.
C'est à la fin qu'elle m'a surprise et que je l'ai vraiment adorée, Annette. A la rentrée, après l'évènement clef du film (je ne peux rien dire là faut pas pousser), elle se joue complètement de Kathryn et prend une place supérieure à la sienne. Elle lui fait un vrai coup de pute pour se venger et nous, pauvre spectateur se réjouissant du malheur des autres, jubilons. Et c'est juste excellent la fin où elle enfile ses lunettes de soleil en mode rebelle 8D




Allez, le dernier personnage important du film, celui qui déclenche un peu tout malgré son incroyable inutilité: Cécile Caldwell, jouée par Selma Blair. Et franchement, je félicite l'actrice, parce que jouer un personnage aussi débile, c'est du haut vol. La Cécile du film Les Liaisons Dangeureuses de 1988 est fraîche, naïve, pure, angélique... cette Cécile n'est pas seulement fraîche, naïve et pure, elle est en plus complètement écervelée, influençable et immature (pire que MOI! sans vouloir jouer les égocentriques, là, il faut le faire!), même quand elle parle de trucs sexuels. Je comprends pourquoi Sebastian s'ennuie à l'éduquer sexuellement, même le spectateur ne tire aucun plaisir à la voir se faire corrompre. Mais le pire c'est que même corrompue, elle est totalement ridicule. Elle essaie d'être sexy en en faisant des tonnes, mais elle arrive même pas à la cheville d'Annette qui est sexy sans chercher à l'être. Elle n'a pas de bonnes manières, n'a aucun savoir faire, est tellement fleur bleue que ça en devient méprisable, et se laisse allègrement draguer par son étudiant prof de musique, Ronald Clifford. Bon sang, même quand Kathryn lui fait un coup de pute en disant à sa mère où se trouve les lettres d'amours que lui envoie Ronald, entraînant leur séparation, ma pitié va à Kathryn qui peut plus voir cette geignarde en peinture, c'est dire! Ronald et elle font la paire, ils sont aussi idiots les uns que les uns, ils ne se rendent même pas compte qu'ils ne sont que des pions dans le jeu de Kathryn et Sebastian. En plus, si elle avait jamais existé, l'élément clef du film ne se serait pas produit, et puis voilà, je peux rien dire... d'un autre côté, c'est ce qui précipite Kathryn dans le gouffre de la honte, donc c'est pas plus mal. Mais quand même, malgré le fait qu'elle aide Annette à se venger, je la considère comme une "pauvre conne" de service, comme dirait cette chère mademoiselle Merteuil.



J'ai déjà beaucoup exprimé mon point de vue dans la description des personnages, qui est censée être impartiale, et je m'en excuse. Mais y a des personnages qui sont vraiment trop classes ou trop pathétiques pour que ça en soit autrement (non non, je ne pense pas du tout à Kathryn et Cécile). La critique sera moins longue que pour Interstellar, parce que c'est encore autre chose.


D'abord, je pense que si je n'avais pas vu Les Liaisons Dangereuses de 1988, je n'aurais pas cherché à voir Sexe Intentions. Malgré le fait que je n'ai pas lu le livre en entier, le film reste pour moi la trame originale, le point de repère de l'histoire, et c'était donc normal de voir l'adaptation moderne après. Moderne, dira-t-on? J'ai un sacré défaut, celui de boycotter les film sortis avant l'an 2005 ou les oeuvres dont l'histoire se déroule avant le 20e siècle. Ben je me suis rendu compte que c'était très bête de faire ça. Sexe Intentions est sorti en 1999, année de ma naissance, et pourtant si on l'avait tourné dans les année 2010, il aurait été moins génial. J'ai découvert des musiques, un univers antérieur à ma génération que j'ai beaucoup apprécié à travers ce film.


Une des raisons pour lesquelles j'ai hésité à faire une fiche dessus, outre le fait qu'il y a des scènes chaudes et sous-entendus bananeux dans 69% du film (et j'exagère à peine), c'est le langage. Parce qu'y a des fois, le niveau de langue est vraiment limite, parfois carrément vulgaire. Bon, dans certaines situations, ça accentue le ridicule des personnages. C'est surtout que ce niveau très bas de langue s'oppose à certains dialogues très inspirées des dialogues officiels, la langue est conservée malgré l'adaptation et elle n'en est que plus belle.
Ensuite, les personnages sont vraiment bien exploités, même Cécile dans le côté crétin, et la descente aux enfers de chacun d'entre eux est jubilatoire à voir, sauf celle d'une fille précédemment citée que je ne nommerai pas. Rien ne faut le pétage de câble de Sebastian, RIEN. En fait, rien ne vaut Sebastian, à part Kathryn. Mais faut avouer que l'acteur est canon, même avec son pull à col roulé et ses lunettes d'intello, surtout avec son long manteau noir de torturé, SURTOUT SURTOUT SURTOUT avec rien du tout dans la piscine *o*(quoi? vous saviez à quoi vous attendre è_é). Okay, le côté physique de Sebastian est un gros facteur dans l'adoration que je porte à ce film Cool


Le meilleur d'entre tout, le centre de l'intrigue, c'est quand même le couple Kathryn&Sebastian. Leurs coups fourrés, leurs jeux de séduction, leurs sous-entendus plus ou moins fins, leurs jeux de jambes, de genoux, de ce que vous voulez, leurs dialogues et gestes chauds bouillants avant une réplique tellement à tomber par terre que tu te demandes pourquoi ça, pourquoi maintenant... tout ça, c'est le corps du film. Y aurait pas d'intrigue sans ça. Et c'est juste trop epik, putain!!!!! 8D
Bref. C'est un film sensuel et poignant comme je n'en ai jamais vu (faut dire je suis pas experte non plus de ce genre), une vraie perle, rien à voir avec les couillonades pour ados que je regarde d'habitude. Y a deux trois éléments politiquement corrects du genre des remarques de Ronald, deux homosexuels (deux potes de Sebastian) et une scène célèbre avec Kathryn et Cécile, mais en même temps, y a ce genre de détails partout.
Ma scène préférée c'est quand même celle où Sebastian et Kathryn complotent pour se venger de madame Caldwell, qu'elle le chauffe à mort sur le sofa tout en parlant de leur plan (bien la tête constipée du gars svp xD) et qu'elle s'en va en disant "En attendant.... couché panier" et laisse Sebastian en mode wtf ".....Oh merde, c'est pas vrai!"
Je vous mettrai bien la vidéo.
Mais y a des âmes sensibles alors je vais m'abstenir Razz


Bref, si la perspective de dialogues et scènes un peu chaudes ne vous met pas mal à l'aise, je vous conseille grandement ce film. J'avais des doutes au moment où je me suis décidée à le regarder, mais je ne regrette pas du tout, il est direct entré dans mon top 5 de films préférés.
Ah et vive les thés glacés à la menthe Razz


Voici venue l'heure des BA et OST... la BA est pas mal non plus dans son genre xD





DAT morceau *o*



Regardez surtout pas les images y a que du spoil! Par contre la musique est géniale.



__________________________________________________________________________________


~
#Undertale

On days like these, kids like you
Should be burning in hell



#La Plume d'Ewie.
#Professeur Layton dans l'Entre-Mondes (FINI)
#Galerie en vrac d'Ewie.
#PLEEM: Crossover
02/12-Partie 3 [II] en ligne


~Ewie sur Yuyutube~
Voir le profil de l'utilisateur
 

%Sexe Intentions%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Professeur Layton :: Général :: Culture :: Cinéma-